E. Joly | M. Le Pen | N. Sarkozy | J.L. M?lenchon | P. Poutou | N. Arthaud | J. Cheminade | Fran?ois Bayrou | N. Dupont-Aignan | F. Hollande |

Candidats > Marine Le Pen > Biographie de Marine Le Pen

Marine Le Pen, sa biographie

20 Novembre 2009

Marine Le Pen, née le 5 août 1968 à Neuilly-sur-Seine est avocate et femme politique française. Vice-présidente du Front National, elle est également député européenne et conseillère régionale d'Ile-de-France depuis 2004.

Marine Le Pen, présidente du FNMarine Le Pen est l'une des 3 filles de Jean-Marie Le Pen, président du Front national, et de sa première femme. Après une maîtrise en droit, elle obtient le certificat d'aptitude à la profession d'avocat et entre au barreau de Paris jusqu'en 1998, où elle préfère intégrer le service juridique du FN qu'elle dirige jusqu'en 2003. Mariée et divorcée 2 fois, elle est la mère de 3 enfants.

Elle demande la carte du Front National dès sa majorité en 1986 et obtient sa première réelle responsabilité politique en 1998 lorsqu'elle devient conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais.
En 2000, elle devient présidente de l'association « Générations Le Pen », qui a pour mission de dédiaboliser le parti familial.

Elle apparaît sur le devant de la scène le 5 mai 2002, date du second tour de l'élection présidentielle.
En juin de cette même année, elle se qualifie pour le second tour des élections législatives à Lens où elle obtiendra 32,30% des voix.

Le congrès du FN d'avril 2003 est un petit camouflet pour la fille de Jean-Marie Le Pen puisque les délégués départementaux la relèguent à la 34e place du comité. Passant outre ce désaveu, son père la nomme pourtant vice-présidente de son organisation.

En 2004, les élections européennes la propulsent au Parlement de Strasbourg.

Le congrès de 2007 du Front National se passe mieux que le précédent puisque Marine Le Pen termine seconde derrière Bruno Gollnish lors de l'élection du comité central. Elle est alors nommée vice-présidente exécutive du parti par son père.

Lors des élections présidentielles de 2007, elle est la directrice stratégique de la campagne de Jean-Marie Le Pen. Le score décevant du patron du FN (qui termine loin derrière Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou) lors du premier tour (10,44%) traduit un éloignement des valeurs historiques fatal, selon ses adversaires au sein de son parti. Pourtant, elle sera la seule à se sortir correctement des législatives de 2007 en obtenant un score honnête de 41,65% des voix lors du second tour.

En 2008, elle devient conseillère de la ville de Hénin-Beaumont lors des élections municipales.
Les élections européennes de 2009 sont un succès pour elle puisqu'elle obtient le meilleur score de ces élections pour le FN (10,18%) avec la liste qu'elle présente dans la circonscription Nord-Ouest, est prolonge donc son mandat européen.

Candidate annoncée à la succession de son père pour la prise en main du FN, elle est élue à la tête du FN en janvier 2011. Quelques mois plus tard, elle annonce sa candidature à la présidentielle de 2012.

Après une campagne où elle fut souvent en ballotage avec Jean-Luc Mélenchon pour briguer la place de "troisième homme", elle obtient le meilleur score jamais réalisé par le Front National en emportant 17,90% des voix au premier tour de l'élection présidentielle 2012.

 

Partager cet article

Partager cette annonce sur Facebook Partager cette annonce sur Twitter S'abonner au flux RSS

Commentaires

Platon

13.11.2010 | 17h49

Le dynamisme ne remplace pas le travaillo. Que pense Marine Le Pen de la croissance?

kub

29.11.2010 | 22h43

2012 sera historique !!

Alexis

22.09.2011 | 17h36

Le fait qu'elle soit élu ne ferait pas de mal a cette france ridicule assissté et débile !

marms

09.10.2011 | 13h25

Effectivement les élections de 2012 risquent d'être très mouvementées. Les Français en ont marre, ils ont élu un président qui a repris des idées du FN sans jamais les appliquer.
La seule "insécurité" sur laquelle le gouvernement élu a travaillé, c'est celle de la route. Ca rapporte de l'argent, et les forces de polices ne risquent rien. L'insécurité des Français et les abus de certaines classes sociales qui vivent en France sont la réelle cible à atteindre.

Je pense néanmoins que l'idée de revenir à une autre monnaie que l'Euro fera peur au public, et que beaucoup ne voteront pas pour le FN en définitive (peut-être comme lors des élections de 2012 au second tours)

La France a besoin aujourd'hui de quelqu'un qui arrête les abus, et non de qqn qui s'achète un A330 d'occasion (je précise d'occasion car ça révèle surtout que ça n'a pas aidé à l'économie Industrielle...) en pleine crise pour un coût total de 260 millions d'Euro (étude finale de la Cour des comptes)

En bref, j'ai peur qu'en conservant certaines des mauvaises idées de son père, Marine ne passe pas.
A suivre

George

07.12.2011 | 14h51

Je pense que Marine Le Pen a dédiaboliser le Fn, les gens n'ont plus comme référence les remarques de son père sur L'islam, longtemps le Fn a été taxer de n'avoir comme sujet que l'immigration, que tout partait de là et que son programme sonnait 'vide'.

Le fn a énormémement été victime de son image et a eu peu de place au sein des médias, là où il a été présent, les journalistes l'ont 'linché", les francais ont eu peur de l'image que le Fn avait de la France soit disant ultra conservatrice et ont fait un rapprochement avec le Tea parti, surtout au sujet de la peine de mort et de l'avortement qui sont je pense des valeurs auxquelles il ne faut pas toucher.

Concernant la double nationalité abolie pour les personnes qui viendraient du dehors de l'Europe, il me semble que ce n'est pas plus mal, pendant combien de temps continuerons nous à payer des joueurs de football venus d'Afrique pour qu'ils se disent Non-francais et qu'ils repartent jouer dans leur pays d'origine?

De même, Marine Le Pen évoque souvent De Gaulle car il donnait de la valeur à la France, et ne s'allignait pas sur le modèle americain, il me parait important que la France retrouve une certaine grandeur.
Est ce une honte d'etre fier de son pays? L'angleterre, l'italie, la Russie, les Chinois, et même les Americains sont patriotiques!

J'adhère au fait que le Fn a plus de crébilité sur son programme économique, c'est vrai que la fin de l'euro est proche et qu'il ne faut pas attendre le cataclysme pour se dire qu'il serait tant de changer de monnaie, elle ne parle pas de l'ancien franc mais d'un franc 'nouveau'.

Cependant les scores fulgurants du Fn ces dernières semaines ne nous rappellent ils pas la crise de 29 et la montée du fascisme? Les partis ayant le plus de rapprochement avec Le Fn dans les pays nordiques ont eux aussi progressé dans les sondages.

Les francais en ont marre de Sarkozy, et nous avons bien vu comment Hollande a été coatché pour apprendre à 'galvaniser' les foules', il ne me convint pas, ça sonne toujours faux.

Les francais recherchent selon moi, quelqu'un de charismatique qui ne se rabaissera pas devant les autres nations.

siomad nerual

06.01.2012 | 15h40

500 signatures: c'est un déni de démocratie, que d'empêcher 15% des français à exprimer leur opinion. Question intéressante: que ce passera t'il si Marine n'obtiens pas les 500 signatures ?. Les FNnistes, voterons t'ils pour Bayerou, pour "virer sarko" du 2eme tour, sans pour cela être contraints de voter à gauche. Cette situation permettrait aux 15% des "muselés" d'exprimer le mécontentement

Réagissez à cet article

Votre pseudo
Votre email
Votre site (facultatif)
Votre commentaire
Cinq + cinq = ? (en lettres)
 
 

VIDEO EXCLUSIVE - PAS VUE A LA TV !

Le soir du 1er tour, vivez une séance de poignée de main et de bises plutôt animée !

LE SONDAGE DU MOMENT

En 2012, quel parti aimeriez-vous voir remporter les élections présidentielles ?

Sondage du 15/12/2010 |14484 votes

DERNIERS COMMENTAIRES

Inscription Newsletter