E. Joly | M. Le Pen | N. Sarkozy | J.L. M?lenchon | P. Poutou | N. Arthaud | J. Cheminade | Fran?ois Bayrou | N. Dupont-Aignan | F. Hollande |

Candidats > Jacques Cheminade > Biographie de Jacques Cheminade

Jacques Cheminade, sa biographie

19 Mars 2012

Jacques Cheminade, né le 20 août 1941 en Argentine, est un politique et essayiste français. Fondateur du parti Solidarité et Progrès en 1996, il est l'un des 10 candidats à l'élection présidentielle 2012 après s'être déjà présenté en 1995.

Jacques Cheminade, candidat présidentielle 2012

Né en 1941 à Buenos Aires de parents français, Jacques Cheminade arrive en France à 18 ans. Diplômé de HEC en 1963 et de l'ENA en 1967-1969, il travaille ensuite jusqu'en 1981 au Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie.

Egalement attaché commercial de l'ambassade de France aux États-Unis de 1972 à 1977, il rencontre lors de son séjour Lyndon LaRouche, qui deviendra un modèle pour lui. C'est la motivation de se consacrer à la défense des idées de celui-ci qui le fera rentrer en France en 1977.

En 1978, il est candidat aux élections législatives à Paris et obtient 0,12% des suffrages.

 En 1981, il devient secrétaire général du Parti ouvrier européen (POE) en France. Cette même année, il échouera dans son entreprise de réunir les 500 parrainages qui lui auraient permis de se présenter à l'élection présidentielle.

Les années qui suivent, Jacques Cheminade fait plusieurs déclarations apparaissant aujourd'hui peu réalistes : Jacques Delors et Michel Rocard serait « intimement associés avec la politique fasciste du club de Rome [et] du fonds monétaire international », François Mitterrand serait un « agent d'influence soviétique ».

En 1989, le POE est dissous. Il dirige alors la Fédération pour une nouvelle solidarité (FNS) qui lui succède. Il préside depuis 1996 le parti Solidarité et Progrès et exprime ses idées dans son journal Nouvelle Solidarité.

En 1995, il est déclaré candidat à l’élection présidentielle après avoir réuni 556 signatures d'élus. Il obtiendra 0,27% des voix. Le 1er octobre, ses comptes de campagne sont rejetés par le Conseil constitutionnel.

Lors de l'élection présidentielle suivante en 2002, il ne réussit pas à obtenir les parrainages nécessaires pour valider sa candidature.

En 2004, 0,11% des électeurs plébiscitent sa liste Nouvelle Solidarité aux élections européennes en Île-de-France.

2007 ne lui portera pas plus chance que 2002 car il échoue une nouvelle fois à réunir les parrainages demandées (250 signatures seulement).

En 2012, il parvient cette fois à recueillir les parrainages et fait partie des 10 candidats officiels à la présidentielle. Il obtiendra 0,25% des voix au premier tour, en dernière place.

 

Partager cet article

Partager cette annonce sur Facebook Partager cette annonce sur Twitter S'abonner au flux RSS

Commentaires

Réagissez à cet article

Votre pseudo
Votre email
Votre site (facultatif)
Votre commentaire
Cinq + cinq = ? (en lettres)
 
 

VIDEO EXCLUSIVE - PAS VUE A LA TV !

Le soir du 1er tour, vivez une séance de poignée de main et de bises plutôt animée !

LE SONDAGE DU MOMENT

En 2012, quel parti aimeriez-vous voir remporter les élections présidentielles ?

Sondage du 15/12/2010 |14484 votes

DERNIERS COMMENTAIRES

Inscription Newsletter