News | Articles | Vid?os | Discours | Ev?nements | Petites phrases

Elections 2012 > Articles > Articles Campagne 2012

Pourquoi Nicolas Sarkozy arrêtera la politique en 2012

25 Avril 2012

Il l'avait déclaré et on ne l'avait pas pris au sérieux. Découvrez pourquoi, s'il est battu au 2e tour de la présidentielle 2012, Nicolas Sarkozy se retirera de la vie politique.

Sarkozy arrête la politiqueLes résultats du premier tour de la présidentielle viennent de tomber : François Hollande devance Nicolas Sarkozy. En faisant une estimation des reports de voix, les instituts de sondage, quel qu'ils soient, arrivent tous au même résultat pour le second tour : François Hollande l'emporterait haut la main avec 54% des voix contre seulement 46% pour le président sortant. Les résultats officiels viendront sans doute confirmer ces chiffres d'ici 10 jours.
 

Et après, que se passera-t-il pour Nicolas Sarkozy ?
Après avoir goûté pendant 5 ans aux plus hautes responsabilités de l'Etat, que va faire le président de l'ère 2007-2012 ? Etre dans l'opposition, certainement. Mais quel poste occupera-t-il, quel rôle va-t-il jouer dans la vie politique post-2012 ? Va-t-il vouloir reprendre la tête de l'UMP ? Peu probable. Va-t-il oeuvrer pour se représenter dans 5 ans pour l'élection de 2017 ? Imaginable peut-être mais quoi faire en attendant ?

Difficile pour un ancien président de la république de penser à sa reconversion. Il faut dire que cette question ne s'est jamais réellement posée jusqu'ici. En effet, sous la Ve république, les présidents sortants ont, soit été réélus, soit quitté leur fonction à un âge avancé où le terme "reconversion" n'a plus vraiment lieu d'être.

Or, en 2012, Nicolas Sarkozy affiche seulement 57 printemps. On l'imagine mal annoncer partir à la retraite à cet âge. Bien sûr, son avenir est loin d'être sombre : on se rappelle qu'il a exercé le métier d'avocat, qu'il détient des parts dans un grand cabinet et que des offres de consultant risquent de pleuvoir dès l'annonce des résultats le 6 mai 2012.

Mais quid de son avenir politique ? Accepterait-il d'être ministre dans un éventuel futur gouvernement de droite ? Se voit-il en chef de l'opposition après avoir dirigé le pays pendant 5 ans ?
Rien n'est moins sûr et sa déclaration de quitter la vie politique en cas de défaite en 2012 n'a jamais semblé si vraie.

Alors, le sarkozysme prendra-t-il définitivement fin en mai 2012 ? Plus que quelques jours à patienter pour le savoir...

 

 

Le vote blanc reconnu pour la présidentielle 2012 ?

04 Janvier 2011

Toujours considéré comme vote nul, le vote blanc n'est jamais compté dans les résultats officiels des élections présidentielles françaises. Et si en 2012, voter blanc signifiait quelque chose ?

Le vote blanc, une alternative contestataire en 2012L'article L.66 du code électoral ne fait pas de différence entre un vote "nul" (vote non valable car bulletin rayé ou modifié) et un vote "blanc" (un papier blanc sans inscription). Ainsi, un bulletin blanc est comptabilisé comme nul et donc l'électeur qui l'a glissé dans l'urne considéré de fait comme abstentionniste.

Ainsi le citoyen qui ne se sent pas représenté par les différents candidats n'a aujourd'hui pas la possibilité de le faire remarquer clairement à ses représentants. Jusqu'à présent, on considérait qu'un certain pourcentage, mais malheureusement très difficilement quantifiable, de votes attribués à l'extrême droite et à l'extrême gauche était du à ces électeurs, voulant "envoyer un message", expression régulièrement utilisée dans les médias. 

Aujourd'hui, le Parti du Vote Blanc souhaite proposer une alternative intéressante. Plutôt que de donner sa voix à des partis qui ne le représentent pas plus que les autres, ceux-là qualifiés de plus traditionnels, le citoyen pourra réellement faire acte de contestation politique tout en faisant en sorte que son vote soit réellement comptabilisé lors du dépouillement.

Le Parti du Vote Blanc ne milite pas et n'engage pas les Français à voter blanc. Il souhaite simplement qu'un vote blanc ne soit pas transformé en une abstention supplémentaire.

Pour rappel, plus de 1.000.000 de bulletins blancs ou nuls ont été comptés lors des élections régionales de 2010, soit 4,54% des votes.

 

 

 

Marine Le Pen au second tour de la présidentielle 2012 ?

11 Décembre 2010

Alors que la fille de Jean-Marie Le Pen semble ultra favorite pour prendre la tête du Front National face à son principal adversaire Bruno Gollnisch, la possibilité de voir celle-ci se qualifier pour le second tour de la présidentielle 2012 semble de moins en moins farfelue.

Marine Le Pen au second tour de la présidentielle en 2012 ?C'est en janvier 2011 que le Front National héritera d'un nouveau chef. En course, Bruno Gollnisch, qui s'il est élu devrait suivre la politique de Jean-Marie Le Pen, voire la durcir encore, et Marine Le Pen. Contrairement à son concurrent, la fille du leader historique du mouvement d'extrême droite a une vision moins à droite-droite pour l'avenir du parti.

En effet, les presque 17% de votes obtenus par son père au soir du premier tour de la présidentielle de 2002 lui apparaissent comme un seuil, une limite haute, atteinte mais infranchissable. A moins que... A moins que l'image collective associée au Front National ne change. Identifié historiquement comme LE parti d'extrême droite française, le Front National ne peut envisager récolter, quel que soit le climat politique en France, plus de 20% des suffrages. Nombreux sont les Français qui ne se laisseront jamais convaincre par un mouvement, symbole de certains dérapages et idées trop extrêmes.

Le pari de Marine Le Pen est assez simple : adoucir les angles et remettre le parti sur les rails du "tolérable". Contrairement à Jean-Marie Le Pen qui n'a jamais condamné les membres ou assimilés les plus extrêmes de son parti, Marine, elle, ne souhaite pas "intégrer au sein de la famille nationale des groupuscules radicaux et leurs quelques zozos caricaturaux. Ils sont un boulet pour le parti". Si aujourd'hui certains Français jugent inconcevable de voter pour le Front National, peut-être accepteront-ils demain de donner leur vote à un parti un peu plus "classique".
Bien sûr, cette ligne de conduite présente également un risque majeur : voir les électeurs historiques du parti se tourner vers d'autres mouvements plus radicaux. Et peut-être même décevoir son père, créateur du parti et instigateur de sa ligne directrice depuis des dizaines d'années.

D'autres aspects de la future présidente du FN commencent également à faire sérieusement réfléchir les responsables de l'UMP ou du PS :

  • Marine Le Pen est une femme, et une candidate jeune (42 ans) par rapport à tous les futurs prétendants. Il est assez dans l'air du temps de penser que l'heure est venue pour la France de mettre à sa tête une femme et non un homme comme depuis toujours. De plus, son âge pourrait également être un réel atout.
  • Porter le même patronyme que le fondateur du parti représente un atout majeur qu'aucun autre ne peut lui ravir. Beaucoup de sympatisants lui accordent leur confiance parce qu'elle se nomme "Le Pen".
  • Même si elle appuie toujours sur la sécurité et l'immigration qui sont les deux mamelles du combat lepéniste, Marine se différencie de son père en intégrant le côté social comme l'emploi et le pouvoir d'achat. Là encore, le but est clair : rassembler en son clan les déçus du sarkozysme, ceux que le président nomme "la France d'en bas". Elargir son rayon d'action, tel est son credo.
  • En 2007, Nicolas Sarkozy a, en partie, été élu grâce à son discours musclé sur la sécurité. Après 5 années passées au pouvoir et des résultats en la matière loin d'être aussi édifiants qu'il l'avait promis, le chef de l'Etat a, semble-t-il, déçu une majorité de ceux qui l'avaient porté à la tête du pays. Et parmi eux, se trouvent quantité de Français qui avaient alors hésité entre un vote Sarkozy et un vote Le Pen. De là à penser que ceux-ci pourraient changer leur fusil d'épaule...

Alors si aujourd'hui il ne fait aucune doute que Marine Le Pen sera bien candidate à l'élection présidentielle de 2012, les sondeurs ont désormais à faire face à un véritable défi : Marine Le Pen passera-t-elle le premier tour ?

 

 

 

Partager cet article

Partager cette annonce sur Facebook Partager cette annonce sur Twitter S'abonner au flux RSS

VIDEO EXCLUSIVE - PAS VUE A LA TV !

Le soir du 1er tour, vivez une séance de poignée de main et de bises plutôt animée !

DERNIERS COMMENTAIRES

Inscription Newsletter